BDES : atelier Altays spécial Grands Comptes

Atelier Altays BDES

Le 3 mars dernier, Altays organisait un atelier sur la BDES avec le témoignage de ses clients.

Plus d’une trentaine de représentants de grands groupes ont participé à cet atelier et ont pu bénéficier du retour d’expérience du groupe LVMH notamment.

Avec le recul de plus d’un an de mise en place de dispositifs BDES sur des grands comptes, Yann Guezennec, dirigeant d’Altays, nous fait part de ses recommandations :

« La mise en place de dispositifs BDES sur des grands comptes n’a rien à voir avec les problématiques que nous pouvons rencontrer sur des organisations plus petites. Sur les grands comptes, de façon générale, les informations sont déjà formalisées, et le dialogue social est « rodé ».

Un projet de mise en place de BDES pour un grand compte va donc s’attacher à respecter l’organisation et la gouvernance.

Les cas sont très différents entre un groupe, hétérogène au niveau de ses entités et qui souhaite laisser ses filiales gérer l’organisation de leur dialogue social ou un groupe qui veut homogénéiser les pratiques et imposer une structure de dialogue identique à toutes ses structures.

Dans ces 2 cas très extrêmes, il est important que la solution puisse s’adapter pour répondre parfaitement aux contextes.

Dans la réalité, il est fréquent que nous rencontrions des groupes qui souhaitent un dispositif BDES qui mixe ces 2 approches. Les organisations des IRP sur les groupes, avec des CCE et autres instances « transverses », nécessitent une approche globale. La gestion des mandats,  les droits d’accès aux informations, les modalités de dépôt des informations, leurs formalismes… sont des sujets sensibles. Le projet et la solution doivent permettre d’adapter le dispositif cible aux organisations existantes.

En tout état de cause, un dispositif  BDES bien conçu est un dispositif BDES qui doit être considéré « au service » de l’entreprise ! »

 

Découvrez la solution Altays BDES !