Gestion des talents : Crédit Agricole SA déploie sa gestion automatisée de l’Alternance, des Stages et des VIE (ASV)

Le dernier atelier sur la gestion de l’Alternance des Stages et des VIE (ASV) a été l’occasion pour Crédit Agricole SA de présenter la solution déployée au sein du groupe par Altays : un véritable cas d’école en matière de gestion automatisée des contrats à durée limitée. Le groupe bancaire bénéficie désormais d’un vivier d’ASV qualifié et a redynamisé sa politique de recrutement de jeunes diplômés.

Si le groupe Crédit Agricole est le premier recruteur du secteur bancaire, sa politique d’embauche en matière d’ASV est également très ambitieuse. Chaque année, le groupe accueille quelques 3 000 alternants, 6 000 stagiaires et 150 VIE. « Avant de solliciter Altays, nous n’arrivions pas vraiment à identifier ni à faire circuler entre nos entités les bons ASV que nous aurions voulu garder une fois leurs missions terminées. Nous ne capitalisions pas assez sur notre investissement », explique Christine Applanat, Responsable Politique Jeunes et Diversité pour Crédit Agricole SA. Le Crédit Agricole n’est pas seul dans ce cas. D’après une étude de l’Institut de l’Entreprise, les entreprises de plus de 200 salariés embauchent seulement 13 % des alternants qu’elles forment.
« Ce moyen de pré-recrutement est très peu exploité par les grands groupes, explique Yann Guezennec, Directeur d’Altays. Cela ne relève pas d’un manque d’intérêt mais plutôt d’une absence de solutions automatisées capables de générer et exploiter des viviers d’ASV. »

 

Christine Applanat, Responsable Politique Jeunes Crédit Agricole SA

 

Automatiser un vivier qualifié pour faciliter les recrutements futurs

Crédit Agricole S.A. a plusieurs fois tenté de se construire une CVthèque qualifiée de jeunes et futurs diplômés disposant d’une expérience en tant qu’ASV. « Nous avons essayé de construire des systèmes de vivier où le responsable RH récoltait les évaluations des ASV par les managers avant de les stocker puis éventuellement de les exploiter. Mais ces processus manuels s’avéraient difficiles à maintenir dans la durée. » En collaborant avec Altays, le groupe bancaire a pu déployer un outil simple basé sur un workflow de qualification optimisée.

Chaque ASV est désormais évalué d’abord par le manager mais également, dans certains cas, par le responsable RH. Les feedbacks du jeune sont également recueillis, de même que ses desiderata, son CV à jour, son email personnel… Le profil de l’ASV est alors incorporé à un vivier Groupe Crédit Agricole SA dans lequel viennent piocher les recruteurs à la recherche d’un nouveau collaborateur. Le système de requêtage mis en place par Altays permet d’accéder rapidement et simplement à des profils qualifiés de jeunes diplômés.


Un vivier qualifié aux multiples bénéfices

Le but premier d’une gestion automatisée des ASV est la constitution d’un vivier de talents. « Les jeunes connaissent déjà nos métiers et nos process. Nous capitalisons sur ces profils pour effectuer un recrutement de jeunes diplômés en étant plus qualitatifs et plus réactifs. Ces profils sont partagés avec toutes les entités du groupe », se réjouit Christine Applanat.

La mise en oeuvre de la solution Altays s’est également avérée bénéfique sur la valeur ajoutée des contrats à durée limitée au sein du groupe bancaire. « A travers l’évaluation systématique, la professionnalisation de la gestion des ASV a clairement renforcé l’implication des managers dans le tutorat de ces jeunes. En effet, ils savent désormais que ces alternants et stagiaires seront peut-être demain des futurs collaborateurs du groupe ».

Des dossiers complets sur les thématiques RH
Ressources Webinaires Vidéos