Notre Centre Technique se trouve à Laval. Un grand bâtiment avec un toit à deux pentes, de grandes surfaces vitrées, de grands bureaux lumineux sur deux étages qui accueillent nos développeurs, intégrateurs et aussi depuis peu notre Pôle Relations Clients. L’endroit est vaste et comme nous n’avions pas l’usage d’une partie de ces locaux située en rez-de-chaussée avec une entrée indépendante nous l’avions louée à un organisme de formation. Lorsque cette surface s’est libérée, c’était le début de la guerre en Ukraine. Une idée a alors germé comme une évidence : transformer ces bureaux en un appartement et y héberger une famille ou un groupe de réfugiés  

Sur ce blog, au fil des semaines, nous proposons sous la forme d’un carnet de bord, de donner des nouvelles de cette action dans laquelle nos salariés se sont engagés et nous suivrons bien sûr nos désormais nouveaux voisins dans leur nouvelle vie …  

Episode 2 : Nos nouveaux voisins prennent leurs marques !

Un quotidien à réinventer 

la famille de Dima (Dima, sa femme Katia, leurs deux enfants, Dima jr., 13 ans et Kirill, 4 ans ainsi que la sœur de Katia, Alina 18 ans et leur mère Svetlana, soit en tout 4 adultes et deux enfants) est donc installée depuis plusieurs semaines dans la partie réaménagée de nos bureaux. Dans ce qu’il faut désormais appeler un appartement ! Nous étions d’ailleurs allés un petit peu vite oubliant que des baies vitrées séparant les pièces – typiques de l’aménagement de bureau – ne permettent pas forcément de préserver l’intimité. Nous avons installé des rideaux aux endroits où c’était nécessaire !
—–
Lorsque nous nous croisons, nous essayons comme eux d’échanger. La barrière des langues est une vraie réalité puisque nous ne parlons ni russe, ni ukrainien et que nos amis ne parlent pas anglais. Alors – comme beaucoup de gens dans le monde – nous utilisons le traducteur de Google pour exprimer tout ce qui ne peut pas se comprendre juste avec des gestes et du charabia. Par contre la partie de foot partagée sur le parking avec les enfants est bien un langage universel !

—–
Côté pratique et administratif, Dima a trouvé un travail dans le BTP et touchera ce mois ci son premier salaire. Même si jusque là les Restos du Coeur avaient bien aidé cela va permettre d’améliorer le quotidien de toute la famille et Dima pourra se sentir sûrement plus autonome. Par ailleurs le CCAS (qui doit accompagner pas moins de 5 autres familles ukrainiennes) a bien mené les choses pour permettre à tout ce petit monde d’avoir une couverture maladie et un compte en banque (pas si simple !). Désormais Svetlana qui souffre de diabète peut se rendre à l’hôpital lorsque c’est nécessaire.
—–
Côté loisirs, les deux Dima (père et fils) ont été invités au gala de boxe par Nicolas, notre directeur technique. Gala de boxe qui a vu Jordy Weiss préserver son invincibilité. Rappelons au passage que Altays est sponsor de la section boxe du Stade Lavallois ;-). Une sortie particulièrement appréciée, en attendant la reprise du football en Ligue 2, bien sûr.

La « rentrée » de Kirill

Même si l’année scolaire est quasi terminée, il était essentiel pour son intégration que Kirill se rende à l’école maternelle. C’est désormais chose faite et c’est avec beaucoup d’émotion que sa mère l’a emmené, accompagné de son grand frère. Un monde nouveau qui tend les bras ! Voilà quelques clichés cet événement qui nous réjouit tous !

(suite au prochain épisode) / voir l’épisode 1